North Sails NEWS

avril 26, 2018

LE FROTTEMENT JAMAIS NE S'ARRÊTE

Nos informations sur l'entretien d'une voile DIY ne s'appliquent qu'aux tissus et stratifiés traditionnels. 3Di est une technologie des composites, ce n'est pas une toile stratifiée de voile. Pour plus de détails sur l'entretien d'une voile 3Di, lire les conseils pour l'entretien des voiles. Voici ce que vous devez savoir à propos des effets du frottement sur les tissus traditionnels.

Les conseils du PDG de North Sails, Dan Neri, pour éviter que le frottement n'endommage vos voiles.

Partout, les parties souples en tissu d'une voile frottent contre des pièces métalliques et peuvent éventuellement s'user. Il est difficile pour un fabricant de voile d'identifier les zones éventuelles d'usure et vous devez donc être attentif et ajouter (ou remplacer) des protections contre le frottemement avant l'apparition d'un trou.

Le dacron renforcé et les sangles sont les matériaux les plus fiables pour les surfaces de friction autour des anneaux. Une sangle est facile à rabattre autour d'un angle et elle est fabriquée avec des fibres épaisses qui resistent mieux à l'usure que le Dacron. Le dacron, pour sa part, est plus facile à coudre car il est moins dense. Nous ne sommes pas particulièrement fans des protections en cuir contre le frottement, bien que ce soit joli lorsque c'est neuf. Le cuir rétrécit lorsqu'il est mouillé et il se déchire donc plus facilement que des renforts faits avec des sangles.

Il n'est en fait pas d'une grande utilité pour la voile. Lorsqu'il est humide, le cuir a tendance à subir des eraflures là où il est en contact avec la bosse de ris. Quelqu'un a fait l'effort de coudre une autre couche de cuir sur la première garniture au-dessus de l'oeillet du ris. Ce nouveau morceau de cuir va durer à vie car il n'y a plus de risque de friction avec la drisse.

Chaque fois que vous voyez votre voile frotter contre le grééement, ou que vous voyez un lazy-jack ou une bastaque de pataras frotter contre la voile, faite un cercle au marqueur sur la zone de contact. Puis, dès que vous en avez l'occasion, couvrez cette surface avec un matériau adapté.

 

Comment fabriquer des renforts anti-frottement

Le renfort le plus connu est le tissu adhésif. Du fait de sa légèreté, il adhère bien à la surface de la voile, même s'il est appliqué sur des zones qui ont des couches de renfort ou sur des fourreaux de lattes. La surface est glissante, ce qui permet au tissu d'être en contact avec d'autres matériaux sans s'accrocher ou s'échauffer à cause de la friction. Néanmoins, ce tissu adhésif étant fin, fabriqué avec des fibres légères, il reste une solution temporaire.

Il est possible de fabriquer des renforts anti-frottement plus lourds à partir d'une toile de voile en polyester et de plusieurs bandes de rubans adhesifs appropriées, ou une fine couche de résine liquide. Dans la mesure du possible, le matériau de renfort doit être posé avec un ruban autocollant plutôt que cousu car il faudra le renouveller à un moment donné. Une couture laissera des trous dans la voile lorsque vous retirerez la protection et en ajoutera encore en recousant le nouveau renfort. Plusieurs couches d'un matériau léger placé avec un ruban adhésif est la meilleure méthode à suivre.

Pour plusieurs couches de renfort sur une surface, la couche large doit être de 20 à 40 % plus grande que la petite couche.

Parmi les zones de frottement fréquentes:

Barres de flèche

Lorsque les extrémités d'une barre de flèche poussent fortement sur la surface d'une voile, vous devez coudre un renfort en dacron de chaque côté de la voile. Si la chute de la voile frotte contre la base de la barre de flèche pendant des virements de bord, mais n'entre pas en contact avec l'extrémité de la barre de flèche, utiliser un renfort plus léger, destiné à être perdu.

Les grand-voiles sur les bateaux dotés de barres de flèche poussantes ont tendance à se perforer au contact de la barre de flèche que ce soit en naviguant au portant ou en prenant un ris.
Dans la mesure où la charge sur la grand-voile varie, le tissu peut être fortement plaqué contre l'extrémité de la barre de flèche. Parfois, l'extrémité de la barre de flèche fait même un trou dans la voile. Le trou étant du côté sous le vent, vous n'allez peut-être pas le remarquer tout de suite. Cela peut entraîner des dommages importants si l'on ne réagit pas rapidement.

Ce trou est apparu, même à travers la gousse d'une latte, à cause d'un frottement presque continu contre le gréement dormant du bateau.

Conseils pour éviter d'endommager la voile lorsqu'on prend des ris.

  • Border doucement en excès la voile ou garder la tension sur le halebas.
  • Surveiller les couches de renfort contre le frottement sur la voile.
  • Envelopper la barre de flèche avec du ruban adhésif noir de sorte que cela fasse une marque sur la voile comme signe avant-coureur d'usure.

Chandeliers

Si la bordure de la voile d'avant s'accroche parfois au sommet d'un chandelier, coudre un renfort en dacron de chaque côté de la voile. Si la bordure de la voile frotte parfois sur la manille qui relie la ligne de vie supérieure au balcon avant, ajouter un patch autocollant plus léger, destiné à disparaître.

Gousses de lattes complètes

Une couche de sangle en Spectra cousue sur une bande adhésive en Dacron peut être facilement remplacée par une autre si cela est nécessaire.

Les lattes complètes frottent contre le gréement dormant, les bastaques et les lazy jacks. Le gréement dormant est le plus préocupant car il est rigide. La latte est aussi rigide et autrement dit le matériau de la gousse se trouve quelque peu entre le marteau et l'enclume. Ces fourreaux doivent être recouverts d'une couche robuste de tissu ou d'une sangle, de préférence en Spectra car il ne s'échauffe pas autant que le polyster avec la friction. Une sangle en nylon a une bonne résistance au ragage, mais elle rétrécit et peut faire des plis sur la gousse de la latte.

Comment fabriquer un renfort anti-frottement de fourreau de latte

  • Découper une bande de toile voile légère de sorte qu'elle soit de la même longueur et largeur que la gousse de latte.
  • Coudre la sangle en Spectra le long de son axe central.
  • Coller la bande sur la gousse avec le spectra tourné vers l'extérieur.
  • Coudre le long des bords du fourreau de la latte, dans la mesure du possible en suivant les coutures existantes.

Extrait du guide de réparation et d'entretien d'une voile The Complete Guide to Sail Care and Repair, par Dan Neri

  • #GoBeyond