North Sails LOFT NEWS

Story Contributors: Jack Orr, Tom Castiglione

PHRF RACING SPRING REFRESHER

Conseils de mise au point de votre bateau

📸 Cate Brown

Comment obtenir un réglage optimal du gréement

Vous devriez utiliser le même processus à chaque fois que vous réglez votre gréement pour des conditions données. Voici comment vous assurer de bien faire les choses, à chaque fois.

  • Notez tous vos paramètres: votre réglage de base, petit temps, médium moyen, brise
  • Familiarisez-vous avec votre guide de réglage et soyez à l’aise pour ajouter / reprendre des tours à quai et sur l’eau lorsque les conditions changent
  • Pendant que vous êtes au ponton, rendez le mât droit en ajustant les diagonaux et les haubans
  • Gardez à l’esprit que vous essayez simplement d’obtenir votre réglage de base
  • L’utilisation d’un tensiomètre de type « Loos » vous aidera à rester sur la bonne voie avec des ajustements incrémentiels. Fixez votre tensiomètre à environ 2 mètres du pont (au niveau des yeux)
  • Dupliquez vos paramètres au fur et à mesure et mesurez toujours au même endroit à chaque fois
  • Si vous avez passé une belle journée sur l’eau, prenez-en note. Il est bon de revenir au réglage de base à la fin de chaque journée, mais assurez-vous de savoir où vous vous trouviez dans ces conditions dans lesquelles vous avez bien navigué afin de pouvoir répliquer à nouveau ces paramètres le jour suivant.
Les outils de réglage varient pour des bateaux de tailles différentes. L’utilisation de ruban électrique pour marquer vos barres de flèches et un marqueur pour que vous puissiez prendre des notes sur le pont aideront vos régleurs à trouver le bon réglage sans se poser de questions.

Comment le réglage du gréement influence-t-il la forme des voiles ?

  • Gréement mou – Voiles plus creuses
  • Gréement tendu – Voiles plus plates
  • Essayez d’équilibrer les deux voiles
  • Un pataras réglable facilement vous aidera à affiner vos voiles sur l’eau.

En savoir plus sur la façon d’équilibrer votre plan de voilure.

Changer de mode

Il existe quatre modes de navigation. Ces modes sont importants à comprendre pour que vous puissiez « allumer » lorsque vous en avez l’occasion, ou maintenir votre cap lorsque vous en avez absolument besoin.

  1. Mode bas: conçu pour générer de la vitesse. Chute ouverte de 4-5cm par rapport au réglage de base
    sur les barres de flèches. La drisse est relâchée, le pataras est mou, le chariot de GV est sur l’axe-
    bateau ou légèrement en dessous.
  2. Mode normal: ne pas se battre pour préserver son cap, naviguer sur sa meilleure VMG, naviguer sur la cible. Chute ouverte 1-2 cm par rapport aux barres de flèches.
  3. Mode haut: vous avez besoin de hauteur (cap), limite lay-line, un bateau sous le vent que vous essayez d’éviter. 0 cm du réglage max sur les barres de flèches = chute tendue. La drisse est tendue, pataras (continuez à pomper le pataras), le chariot de GV est sur l’axe-bateau ou légèrement au-dessus, la latte haute alignée sur l’axe ou légèrement en dessous de la bome.
  4. Mode de-power: pataras tendu, drisse tendue, hale-bas tendu pour garder la bome basse. Si vous voyez des plis provenant du mât se diriger vers le point d’écoute de GV, vous avez trop cintré votre mât et trop de pataras.

Petit conseil: utilisez vos barres de flèches comme point de référence. Marquer vos barres de flèches au préalable vous aide à atteindre chaque mode, rapidement.

📸 Paul Wyeth

Déplacement des poids

  • Attribuer à un membre d’équipage la gestion de ceci pour chaque manœuvre
  • Gardez votre équipage proche au rappel
  • Dans le petit temps, envoyez votre équipage en bas et en avant. Si vous restez sur le pont, restez bas!
  • Assurez-vous que votre équipage reste au rappel pendant les passages de marque. Il est essentiel de garder tout le safran dans l’eau! Trop de gite réduit l’efficacité de votre quille, ce qui vous fait dériver. Cela peut également vous forcer à lofer dans une risée.
  • Choquez bien les voiles à la marque au vent, pour vous aider à abattre. Si vous utilisez bien votre poids et vos voiles, vous ne devriez pas avoir besoin de beaucoup de barre pour diriger le bateau.
  • Attendez que le bateau soit stabilisé avant de commencer à ranger le pont, sauf si vous vous préparez à une manœuvre rapide.
  • Au portant, l’équipage doit avancer dans le petit temps. Si le vent est plus fort, faites reculer l’équipage ; assurez-vous de ne pas avoir l’étrave trop enfoncée dans l’eau ou au contraire trop cabrée. Le placement des poids sur le pont peut aider votre bateau à mieux garder le bateau à plat et à être prêt lorsqu’une risée frappe.
📸 Cate Brown / BIRW 2019

Communication

Il devrait y avoir un flux constant de communication entre les régleurs et la barre. Un dialogue constant favorise le réglage des voiles. Si vous êtes à la recherche de plus de puissance, le régleur de GV et celui de voile d’avant doivent être informés afin qu’ils puissent régler / choquer / border en conséquence. Si l’un est choqué et que l’autre est complètement bordé, ce n’est pas rapide.

Que faire au ponton ?

  1. Nettoyez votre bateau. Videz le matériel superflu, vous n’en avez pas besoin sur le bateau!
  2. Vérifiez votre coque. Les algues et l’usure de la coque sont une perte de vitesse.
  3. Assurez-vous que vos instruments fonctionnent correctement. Vérifiez votre électronique pour vous assurer qu’il soit correctement calibré et assurez-vous que tout le monde à bord sait comment l’utiliser. La dernière chose que vous voulez, c’est que quelqu’un appuie sur le bouton «off» lorsque vous essayez de marquer 5:00 minutes.
  4. Réglez votre gréement. Sans un mat correctement réglé, vous ne pourrez pas contrôler le comportement de celui-ci sur toute la gamme des conditions de vent. Heureusement, le réglage des gréements est un processus pas à pas simple pour les gréements en tête de mât ou fractionnés. Apprenez-en plus sur la façon de régler efficacement votre gréement.
Adina North Sails
📸 Richard Mark Dobson, Adina

Reacher & trinquette

  • Une trinquette de genois peut être installée à l’intérieur d’un foc
  • Un Reacher peut également être conçu pour s’installer sur le beaupré, ce qui ajoute des performances

Modifications du beaupré pour simplifier votre navigation (pour le côtier et l’offshore)

  • Idéal pour les angles lorsque vous ne naviguez pas souvent plein vent arrière.
  • Si vous naviguez en banane à 15 nœuds, vous privilégieriez peut-être mieux l’option symétrique.
  • En général, passer à l’asymétrique peut augmenter les performances du bateau, augmenter la vitesse, mais tout dépend du type de parcours effectué.

Il est essentiel de s’échauffer avant la régate. Lorsque vous arrivez dans votre zone de course, que pouvez-vous ajouter à votre check-list d’avant course?

  • Passez une journée à debugger les diverses manœuvres
  • Chronométrer la ligne de départ
  • Spinnaker : envois et affalages
  • Virements et empannages
  • Utiliser votre poids d’équipage pour aller vite

 

Vous avez des questions à propos de l’optimisation de votre bateau ? Contactez nos experts !

Par email

 

Vous souhaitez savoir comment choisir les meilleures voiles pour vos prochaines régates ? Document en anglais

En savoir plus

Story Contributors

PHRF Spring Refresher headshot
Jack Orr

One Design Expert, Sail Expert, Service Expert — Steelpointe Harbor, Connecticut

Jack Orr is based out of Milford, Connecticut. He has been a part of our North Sails team since 1988. His expertise is found in (but not limited to) the J/88, J/109, and J/111. He has a wide range of...

PHRF Spring Refresher headshot
Tom Castiglione

Sail Expert — Steelpointe Harbor, Connecticut

2018 will mark Tom Castiglione’s’ 10th Bermuda race. Tom has competed in the Bermuda race onboard Maxi's and various offshore programs. He has also made a couple of those trips with the Swan 42 Class. A Long Island native, Tom...

  • #GoBeyond