North Sails LOFT NEWS

December 3, 2018

3Di™ EN CROISIÈRE :

20.000 milles en Pogo 30

 

Depuis 2013 qu’il a fait l’acquisition de son Pogo 30 et qu’il l’a équipé de voiles 3Di™, Eric Cortial a parcouru pas moins de 20 000 milles entre Manche, Atlantique et Méditerranée. De passage à Vannes pour une révision hivernale de ses voiles et la finalisation de la commande d’une nouvelle grand-voile, il nous livre un bilan de sa garde robe 3Di…

“C’est en juillet 2013 que j’ai fait l’acquisition de mon Pogo 30. Jeune retraité, j’ai la chance de pouvoir naviguer de manière très régulière : en mode croisière avec des amis entre Manche et Bretagne Sud, mais également occasionnellement en régate avec mon fils dans le Solent et puis aussi beaucoup en solitaire. C’est d’ailleurs ainsi que j’ai ramené mon bateau depuis Port Camargue jusqu’à Ouistreham l’été dernier. Une jolie petite ballade, jalonnée d’étapes à Majorque, Lisbonne, Pornic et Sainte Marine, et des conditions de navigation variées, qui m’ont permis une fois encore de juger de la qualité de mes voiles qui affichent désormais pas moins de 20.000 milles au compteur…”

 

“Sur les recommandations d’amis et les conseils avisés de Laurent Tilleau, mon interlocuteur chez North Sails, j’avais fait le choix du 3Di™, pour ses qualités annoncées en termes de légèreté, de performance et de durabilité. Sur ce dernier point, force est de constater qu’après 20 000 milles d’utilisation, mes voiles sont encore en excellent état ! Le plus remarquable, c’est évidemment l’absence totale de déformation. Même lorsque ça va très vite (j’ai été flashé à 18nds en août dernier au large de Lisbonne), la voile ne bouge pas. Niveau usure, on note bien sûr quelques traces de ragage, mais rien d’anormal au bout de 5 ans. Et pourtant je suis très attentif à l’utilisation et l’entretien de mes voiles : des produits haut de gamme comme ça, on en prend soin !”

 

“La notion de performance est, elle, plus subjective. Je navigue essentiellement en croisière et mon objectif premier est de naviguer proprement et de prendre du plaisir. En cela, les voiles ont une vraie importance. Au fil du temps j’ai acquis une totale confiance en mes voiles 3Di™ : légères, faciles à régler, elles se manoeuvrent aisément et procurent beaucoup de plaisir en navigation. Et puis, avec leur gris foncé, elles sont, d’un point de vue purement esthétique, très belles, ce qui ne gâche rien. Je regrette d’ailleurs un peu que la prochaine grand-voile que j’ai commandée, même coupe mais cette fois en 3Di NORDAC™, ne puisse se faire dans le même coloris. Mais bon, on ne peut pas tout avoir et Laurent Tilleau m’a promis que je gagnerai encore un peu en souplesse d’utilisation ce qui est important lorsqu’on a 68 ans et qu’on navigue de plus en plus souvent en solitaire. Quand je l’aurai récupérée, je pense d’ailleurs aller la tester en solo au grand large : direction les Açores… et qui sait si une fois là bas je ne pousserai pas jusqu’au Brésil. Quand on aime, on ne compte pas…”