North Sails LOFT NEWS

June 26, 2019

LES COUREURS NORTH SAILS S’IMPOSENT SUR LA ROLEX GIRAGLIA CUP

La voile Helix de North fait ses preuves sur cette 67e édition

📸 ROLEX/Carlo Borlenghi

Evénement incontournable de la saison estivale, la Rolex Giraglia Cup est devenue depuis sa création en 1953 une des plus grandes compétitions de voile en Méditerranée. L’édition 2019 qui s’est déroulée du 7 au 15 juin a regroupé 297 bateaux dont quelques-uns des plus beaux voiliers de la planète et près de 3000 marins professionnels et amateurs. La Rolex Giraglia Cup se dispute sur plusieurs jours comprenant une première régate de nuit au départ de San Remo pour rallier Saint-Tropez, une série de courses côtières à Saint-Tropez et enfin l’étape finale, point d’orgue de l’événement, « la Giraglia » ou Grande Course: une course au large de 241 miles entre Saint-Tropez et Monaco contournant le rocher de Giraglia situé au nord de la Corse.

Lors de cette 67e édition, les coureurs North Sails se sont imposés une fois de plus sur le podium. Le Maxi 72 Carol Ila R d’Alex Schaerer, muni de voiles North Sails 3Di et de la nouvelle voile Helix, décroche le titre de champion de la Rolex Giraglia Cup 2019 (classement overall) en temps compensé. George David et son monocoque Rambler 88 (voiles 3Di et voile Helix) remportent en temps réel la Grande Course en 16 heures et 35 minutes dans des conditions météos musclées. Rambler 88 reçoit également la récompense ‘Beppe Croce’ pour avoir contourné le premier l’Îlot de Giraglia.

Carol Ila R remporte la Rolex Giraglia Cup en temps compensé. 📸 ROLEX/Carlo Borlenghi

D’autres bateaux North Sails ont également triomphé lors de cette grande fête nautique sponsorisée par Rolex depuis 1997. C’est le cas de Jethou, propriété de Sir Peter Ogden, qui arrive en tête de la classe IRC O Racer côtier. Le Maxi 72 Jethou est l’un des premiers bateaux à avoir adopté dès 2018 le concept Helix. La voile Helix, développée selon la technologie de répartition des charges ( Load Sharing Technology) propre à North Sails, est une voile d’avant à enrouleur sans câble qui permet une meilleure distribution des charges dans la voile ainsi qu’une stabilité accrue et une plage d’utilisation étendue. Résultat, on obtient une voile de reaching polyvalente et rapide. « La voile Helix est une arme redoutable au reaching, commente Joey Newton, régleur de voile à bord de Jethou. Cette voile permet un large éventail d’utilisations aux allures abattues. Historiquement, les Code Zéros étaient conçues comme des voiles de près petit temps, mais la voile Helix a l’avantage d’être bien plus polyvalente. La distribution des charges plus équilibrée dans la voile et la facilité de réglage via de petits ajustements de l’amure sont des atouts non négligeables. »

Stella Maris 📸 ROLEX/Carlo Borlenghi

Cette année, la Rolex Giraglia Cup a également accueilli plusieurs Swans dotés de voiles North (en catégorie Club 50, 45 et 42) qui ont devancé leurs concurrents pour s’offrir des places de podium. Ainsi, Stella Maris (ClubSwan 50) s’adjuge une première place en ORC overall, et empoche le très convoité ‘Nucci Novi Challenge Trophy’. Son propriétaire August Shram se félicite de cette victoire surprenante alors que lui et son équipage ont commencé à régater il y a moins d’un an en prenant part à la Copa del Rey MAPFRE.

Parmi les autres gagnants North Sails, on notera la performance du TP52 @Robas 2 qui finit 3e toutes classes confondues sur la Grande Course de la Giraglia. Wallyno et Prototype Vera arrivent respectivement en 2e et 3e positions en RC 0 Cruiser-racer, Cannonball est classé 2e en IRC 0 racer. Imagine, Albator et @Robas 2 s’adjugent la 1e, 2e et 3e places en combiné IRC A Inshore & Offshore, Raging Bee finit 2e dans la catégorie Combiné IRC B Inshore & Offshore. Et dans la catégorie IRC A régate cotière, Freccia Rossa arrive en tête de classement.

Freccia Rossa 📸 ROLEX/Carlo Borlenghi

Enfin, on retiendra de cette édition 2019 de belles images sous spi lors de la descente depuis la bouée de Cavalaire jusqu’au rocher de la Giraglia dans 25-30 nœuds de vent où l’on pouvait observer une flotte de bateaux surfer sur le plan d’eau.

📸 ROLEX/Carlo Borlenghi